Le travail le dimanche pour les étudiants

Travail le dimanche et étudiant

Travailler le dimanche permet à de nombreux étudiants de pouvoir financer et poursuivre leurs études. En 2013, avec la fermeture de nombreux magasins de bricolage en Ile de France employant alors plus de 50 % des étudiants, un véritable débat avait eu lieu. Qu’en est-il aujourd’hui ?

1/ Existe-t-il un contrat spécifique pour les étudiants qui souhaitent travailler le dimanche ?

Il n’existe pas de contrat spécifique pour les étudiants de plus de 18 ans souhaitant travailler le dimanche. Ils suivent les mêmes règles que tous les autres salariés. En principe, travailler le dimanche et les jours fériés est interdit. Pour les mineurs, le travail dominical n’est pas permis. Le repos dominical est historiquement et religieusement défendu, il permet également de préserver une bonne vie de famille. Travailler le dimanche ou un jour férié permet de doubler son salaire grâce à de nombreuses dérogations. Pour un étudiant, cela lui permet de ne pas empiéter sur ses heures de cours et de gagner deux fois plus. De plus, les étudiants sont rarement à la tête d’une famille, cela ne diminue donc pas leur qualité de vie ou leur vie familiale. Près de 50 % des étudiants sont salariés et un salarié sur 7 travaillant le dimanche poursuit ses études. Le travail dominical est bien souvent une véritable bouée de sauvetage pour les étudiants.

Certains étudiants auront à coeur de travailler le dimanche pour pouvoir se payer des études et des stages tels que ceux proposés pour le TOEIC par TageMajor, consultables ici

2/ Travailler le dimanche peut-il nuire aux études ?

Travailler le dimanche permet d’être mieux payé et de ne pas manquer de cours. C’est donc tout bénéfique et ne nuit pas aux études. Cependant, selon une étude faite en collaboration avec des résultats de l’Insee sur plus de 10 ans par Beffy, Fougère et Maurel, les étudiants salariés, qui représentent 50 % de la population estudiantine, diminueraient leurs chances de réussir leurs études. L’étude montre que travailler n’empêche pas de passer d’une année à une autre mais diminuerait le classement final ou la moyenne annuelle. Cependant l’étude montre aussi que les étudiants travaillant à temps partiel, pendant moins de 16h, réussissent mieux que les autres car ils sont plus motivés et mieux organisés. Travailler le dimanche est donc un bon compromis. Au-delà de 28h par semaine cependant, ce qui représente ¼ des étudiants salariés, travailler nuirait aux études.